Plongée sous-marine

Contact : corps.plongee@free.fr  
 
la section Plongée

La plongée est une activité à risque que les règles de plongées, le cursus long de  formation et les draconienne  procédures adoptées  pour limiter ces risques ne parviennent malheureusement pas toujours à éviter. Dans un esprit d’augmenter encore la sécurité et donc de diminuer les risques, la section a décidé d’inciter ses adhérant  à être  formé à la plongée NITROX  de base dans un premier temps et par la suite à la plongée NITROX  confirmé.

  NITROX : Qu’est-ce donc ?

Avant de parler du NITROX, un mot sur les risques possibles. Tout le monde (ou presque) a entendu parler dans sa vie des accidents de décompression. Ceux-ci sont dus  principalement  à l’azote contenu dans  l’air et qui pose problème lorsqu’on plonge et qui après un processus que je n’expliquerai pas  dans ces lignes peut provoquer ces accident de décompression  (dit ADD).

Pour les éviter, les plongeurs font des paliers de décompressions en fonction de la profondeur atteinte et du temps de plongée. Mais parfois, même en respectant ces paliers, le plongeur pouvait être victime d’un ADD  pour diverses raisons, dont l’excès de fatigue avant la plongée ou des particularités physiologiques difficiles à détecter.

 LE NITROX : Chacun sait que l’air contient env. 80% azote (non dangereux en surface) et 20% d’oxygène.

Pour diminuer les risques d’ADD, on plonge depuis quelques années au NITROX, qui est un mélange enrichi en oxygène et diminué en azote. La conjonction des deux (augmentation de l’oxygène qui a en lui-même un effet bénéfique  et la diminution de l’azote, un deuxième effet bénéfique) permet notablement de diminuer les ADD.

Le frein des plongées NITROX  étant notamment le cout de la formation à faire. La formation étant assurée par des moniteurs du club aptes à enseigner cette manière de plonger, le cout de la formation ne sera plus un obstacle.

La plongée NITROX  étant plus « exigeante techniquement  » et  nécessitant une utilisation du  matériel un peu différente  que la plongée à l’air, il faut oser franchir le pas avec cette formation  sécurisante.

Pour plonger au NITROX  il faut en connaitre les règles de paliers  et des profondeurs maximums en fonction des différents mélanges. Egalement savoir reconnaitre et utiliser le matériel dans ces conditions et il faut donc acquérir une qualification qui peut être obtenue grâce à la formation pour pouvoir plonger au NITROX.

Pour tout renseignement : corps.plongee@free.fr
 
La section est affiliée à la Fédération sportive et gymnique du travail FSGT

Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-Marins FFESSM